Entraînement

Savez-vous que le tapis de course est actuellement l’équipement le plus utilisé pour faire les activités physiques ? Mieux encore, il a la réputation d’apporter plus de résultat lors des entraînements en salle ou à domicile. Dorénavant, rien ne peut vous empêcher de faire vos exercices. Quel que soit le temps, vous pourrez toujours compter sur votre tapis de course pour garder votre forme.

Que permettent les entraînements sur un tapis de course ?

Cela ne fait pas de doute, s’entraîner sur les tapis de course est bénéfique. Idéal pour brûler plus de calories, l’appareil est très demandé pour contribuer à la perte du poids. Avec le tapis de course, on transpire plus, ce qui augmente la dépense calorique. La course et la marche sur le tapis de course aide à la tonification des jambes et permet de lutter considérablement contre la cellulite. Pour ce faire, il faut penser à réduire la vitesse et juste augmenter l’inclinaison. Aussi, il est essentiel de réviser son temps de travail (appui sur le pied) sur le tapis et par conséquent cela favorisera la contraction des muscles et la circulation du sang. L’entraînement sur un tapis de course permet également d’améliorer la forme du cœur et les articulations. L’entraînement cardiovasculaire nous rende plus résistants et élimine les fatigues. Aussi, avec le tapis de course, on pourrait viser différents objectifs allant à la perte de poids au marathon.

Comment se passe les exercices sur les tapis de course ?

Généralement, faire ses exercices sur les tapis de course n’a rien de compliqué. Rassurez-vous, quel que soit votre niveau, professionnel ou pas, la routine sportive devrait être le même. Cela commence toujours par une phase d’échauffement et l’entraînement devrait se terminer par des étirements. Après s’être échauffé, vous devrez enchaîner par une marche progressive, le but est de vous mettre peu à peu dans l’ambiance. Pour une marche lente, une vitesse pouvant atteindre 5 km/h est conseillée, et entre 5 et 6,5 km/h pour une marche rapide. Pour la course, il faudra régler une vitesse supérieure à 6,5 km/h. Il n’y a pas vraiment de règle imposé concernant la fréquence des exercices sur le tapis. Toutefois, pour avoir des résultats palpables, vous devrez réaliser des séances 3 fois par semaine pour une durée environ de 30 minutes. Après, les exercices devraient être constant pendant au moins 3 mois.

Quelques conseils pour des entraînements efficaces 

Lors de vos séances sur le tapis de course, vous devrez faire attention à votre posture. Au cours de l’exercice, il faut veiller à ce que votre corps reste bien droit. Regardez vers l’avant et surtout, ne vous retournez pas, si vous êtes distrait, vous pourrez certainement tomber. Justement, Le miroir placé devant le tapis est très utile pour corriger les défauts de position pendant la course. Prenez garde aussi de toujours bien vous hydrater, il est indispensable de boire qu’importe le temps. Il est préférable de garder à la portée de main une bouteille d’eau ou autre boisson pour se rafraîchir. Les tapis de course sont d’ailleurs équipés d’emplacements pour les poser, néanmoins cela dépend du modèle que vous aurez choisi. Pour choisir le meilleur, acheter un tapis de course grâce à ce guide. À la fin de l’entraînement, il est bon de terminer l’exercice par 5 minutes de marche lente. Vous pourrez faire suivre par 10 minutes d’étirements à terre ou dans un espace libre. N’oubliez pas que vos muscles ont besoin de se détendre.

Le temps de la reprise est venu…

Vous venez de passer quelques semaines en vacances, sans vous contraindre à respecter un plan d’entrainement. Vous avez je l’espère,  profité d’être « ailleurs » pour justement courir au plaisir et découvrir de nouveaux parcours, voire, une autre façon de courir. Vous avez peut-être même remplacé la course à pied par du vélo ou de la nage. Ou tout simplement vous avez fait une vraie coupure et régénéré votre organisme.

Continuer la lecture

Les finishers de 2016 représentent 97 % des utilisateurs de l’application du marathon. L’application officielle du Schneider Electric Marathon de Paris innove. Elle propose aux coureurs de participer aux challenges proposés, mais aussi de comparer son entraînement avec les autres participants. Pour rester motivé pendant toute la durée de préparation, les coureurs reçoivent des encouragements.

Continuer la lecture

Les cross ne sont pas réservés qu’aux clubs d’athlétisme, je suis convaincu qu’ils ont un réel intérêt pour les coureurs individuels…d’ailleurs il vous est possible de vous y inscrire individuellement.

Si je devais vous définir le cross…

Courses avec des distances variant de 1,5 km à 12 km en fonction des catégories, pratiquées généralement sur des terrains boueux, avec des bosses et des virages. Il n’y a pas de ravitaillements et il est nécessaire d’utiliser des chaussures à pointes ou des chaussures de trail ayant une très bonne accroche.

Les cross se déroulent entre octobre et mars sur une période difficile au niveau climat ce qui rend très souvent ce type de compétition éprouvante et ingrate. Après cette période vous pouvez attaquer sereinement votre préparation spécifique.

cross

En effet, on court dans la boue, le froid et souvent sous la pluie. On finit en bas de classement, en claquant des dents et complètement épuisé alors que la distance était courte…Mais rappelez-vous vos années en primaire et au collège, déjà le cross existait contrairement à toutes les courses que l’on a maintenant. Les clubs d‘athlétisme se font presque un devoir de participer aux cross…

Mais pourquoi en sont-ils si friands?

Tout simplement parce-que c’est une excellente préparation à la saison estivale sur piste et route.

Le cross permet de travailler la vitesse et la résistance, de muscler le cœur, de se forger le mental, de faire travailler la proprioception (développement des sensations kinesthésiques et posturales en relation avec le positionnement du corps par rapport à l’intensité de l’attraction terrestre soit un meilleur équilibre et moins de risques d’entorses par exemple) et de travailler la musculature en générale (surtout les muscles des jambes avec un travail en puissance).

Il n’est pas traumatisant car se court sur de l’herbe, souvent sur une terre molle car très humide du fait de la saison.

Je suis partisan des cross car, au-delà de l’aspect ingrat, cela me permet de me préparer en résistance pour les 10 kms, Marathons et trails (même pour les trails longs) arrivant à partir du mois d’avril. Chaque année où j’ai couru les cross j’ai réalisé par la suite de bien meilleurs chronos.

C’est aussi un moyen de changer vos habitudes d’entraînement, en changeant de terrain et de parcours.

Les cross sont donc un très bon moyen de préparation physique, complet, sur distances courtes.

L’idéal étant d’en courir au moins un par mois entre septembre et février. La participation est peu onéreuse (en général moins de 10€).

Pour trouver les dates des cross, vous pouvez vous rendre sur les sites de clubs d’athlétisme ou de la Fédération Française d’Athlétisme.

Essayez en deux ou trois puis lancez-vous sur un 10 kms sur route, ensuite,…vous verrez…

Courir un Marathon, un Trail ou un Ultra n’est pas chose simple, et je n’irai pas jusqu’à dire que c’est à la portée de tout le monde mais presque…

Tout est dans la préparation. Mais pas que dans la préparation physique, il y a aussi la préparation mentale. Pour ma part je pense qu’il est plus facile d’avoir le physique que le mental et que le mental prime sur le physique.

Continuer la lecture

Devenir rédacteur pour Kilomètre Club
Tous les articles concernant
le sport au féminin
la course a pied feminine

L’actu Facebook

This message is only visible to admins.

Problem displaying Facebook posts.
Click to show error

Error: Server configuration issue