Ils sont 170 000 à avoir déjà tenté l’incroyable expérience The Mud Day, mais nombreux sont ceux qui hésitent encore à se lancer dans cette aventure. Manque d’entraînement pour les uns, pas assez sportifs et peur du ridicule pour les autres… En 2017, osez affronter les 13 kilomètres et les 22 obstacles du parcours boueux de The Mud Day !

Les 10 conseils pour vivre The Mud Day  :

1. S’entourer d’une équipe. « A plusieurs, c’est plus facile ! S’il y en a un qui flanche, les coéquipiers seront là pour le remotiver »

2. Monter une équipe hétéroclite : « Essayez de créer une équipe mixte avec plusieurs niveaux de pratique. Les plus entraînés pourront aider les débutants notamment sur les obstacles où il faut grimper. L’entraide et la solidarité sont indispensables sur The Mud Day alors choisissez des équipiers qui vous aideront à être plus performant.»

3. Se préparer physiquement : « Pour beaucoup, The Mud Day constitue un déclic pour commencer le sport ou pour s’y remettre. Et même si l’objectif n’est pas de performer mais de finir la course, une petite préparation physique s’impose. Running, pompes, gainage, abdos, marche à pied, monter des escaliers… peu importe, l’important c’est de se bouger ! La veille du départ, on essaie de se relaxer et de se coucher de bonne heure ».

4. Privilégier des vêtements légers et près du corps : « Même si vous vous sentez plus à l’aise dans une tenue ample, celle-ci sera plutôt un fardeau car après un bain d’eau glacé ou un bain de boue, vos vêtements ne sécheront pas et seront plus lourds. La tenue idéale ? Un short, un cycliste et un tee-shirt. S’il fait froid, un haut manche longue en lycra et un collant long de running sont plus indiqués. Enfin, pour éviter de se blesser, il est recommandé d’utiliser des chaussures de trail.»

5. Manger sainement le jour J : « Faire The Mud Day à jeun n’est pas du tout conseillé. Si vous prenez le départ de la course le matin, privilégiez un petit-déjeuner sain avec jus d’orange, thé/café, pain, beurre, miel, yaourt nature. Même conseil pour ceux qui partent l’après-midi avec en plus un plat de pâtes pour le déjeuner. »

6. Bien s’hydrater avant, pendant et après : « Lorsque l’on atteint la sensation de soif, on a déjà perdu 10% de notre capacité physique. De plus, un manque d’hydratation entraîne des crampes. Il est donc impératif de boire de l’eau avant le départ et pendant la course avec les ravitaillements. Même si vous n’avez pas soif, prendre 3-4 gorgées d’eau fera du bien à votre organisme. »

7. Effectuer le parcours à son allure : « L’objectif n’est pas de réaliser un bon chrono mais de finir le parcours. Il faut prendre le temps de récupérer entre deux obstacles si nécessaire. Alors un peu de marche au lieu de courir vous aidera à venir au bout des 13 kilomètres. »

8. Se faire plaisir : « Ne cherchez pas à faire un chrono mais faîtes en sorte de finir la course. Surprenez-vous, dépassez-vous et surtout soyez fier de vous ! »

9. Déguster sa Mud Beer à l’arrivée : « Il ne faut pas en abuser mais le sucre contenu dans la bière aide à la récupération !»

10. Ne pas négliger la récupération : « Pensez à faire des étirements après votre arrivée. Cela vous évitera les courbatures du Munday Morning ! »

Inscriptions et renseignements : http://www.themudday.com/fr

Emeline GALLAND

Dans le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenir rédacteur pour Kilomètre Club
Tous les articles concernant
le sport au féminin
la course a pied feminine

L’actu Facebook

This message is only visible to admins.

Problem displaying Facebook posts.
Click to show error

Error: Server configuration issue