Tout sportif a déjà connu cette douleur à type de « pointe » dans l’abdomen, et qui parfois pousse à arrêter l’effort. Les points de côté sont ressentis sur plusieurs parties du corps.

Il y a:
• les points claviculaires (douleur sous la clavicule droite ou sous la clavicule gauche)
• les points sous les côtes (douleur intercostale aussi bien, là aussi, à droite qu’à gauche) ;
• Les points aux intestins ;
• les points à l’estomac.

En dépit de sa fréquence, les causes et mécanismes sont encore obscurs. En effet, très peu d’études sont publiées sur le sujet et pour cause : le point de côté est souvent sans gravité.

Point de côté

Quelles sont les hypothèses émises ? Comment l’éviter ? Que faire quand il persiste ?

Point de côté

D’où vient le point de côté ?

Actuellement, nous ne sommes pas sures à 100% de l’explication du point de côté, mais nous avons des pistes :

Origine viscérale : La pratique des sports qui mobilisent les viscères (rallyes voiture, course à pied) génère beaucoup plus de points de côté que les sports moins sollicitant (cyclisme…).

Cette observation a mené les scientifiques à proposer une explication basée sur la mise en tension des ligaments viscéraux en réponse aux chocs.
Origine d’un trouble circulatoire :

Le diaphragme : Pendant l’activité physique, le sang est redistribué et dirigé prioritairement vers certaines régions actives de l’organisme (= muscles, coeur, poumons…). Cette augmentation dans les régions les plus sollicitées s’accompagne d’une diminution du débit sanguin dans d’autres territoires.

L’hypothèse est que le diaphragme et les muscles intercostaux (muscles participant à la respiration) ne disposeraient plus de la quantité de sang suffisante à leur bon fonctionnement.

Peu irrigués ils ne pourraient plus assurer leurs cycles « contraction-relâchement« . Cette théorie souffre de certains manques, le premier étant qu’aucune preuve de mauvaise vascularisation du diaphragme à l’effort n’a encore été apportée.

Le foie (douleur à droite) et la rate (douleur à gauche) : L’autre hypothèse incriminant la circulation sanguine touche le foie et la rate. Lors de l’effort physique ces deux viscères se comportent comme des éponges. Ils se remplissent de sang ; leur volume augmente.

 

Or ces viscères sont entourés d’une capsule qui n’est pas extensible. La tension découlant de cette pression serait responsable des points sous les côtes (droit pour le foie, gauche pour la rate). (1)

Degré de courbure vertébrale et posture: Dans une étude de 2010, ils ont trouvé un lien entre le degré de courbure de la colonne vertébrale chez 159 volontaires et leur susceptibilité aux points de côté.

Plus la cyphose (courbure du haut) et la lordose (courbure du bas) étaient grandes et plus les points de côté étaient sérieux et douloureux.

Les chercheurs déclarent que la douleur réelle est mieux expliquée comme étant une irritation de quelque-chose appelée le « péritoine pariétal« , qui est la couche externe de la membrane tapissant la cavité abdominale.

La friction entre les couches du péritoine pourrait être causée par un estomac bien rempli qui appuie de l’intérieur, ou la forme contrainte de la cage thoracique avec une courbure excessive de la colonne vertébrale.

Les nerfs du péritoine sont connectés à travers la même région du rachis qui peut provoquer des points de côté, et d’autres nerfs du péritoine sont reliés à l’épaule où certaines personnes vivent des douleurs en tous points semblables aux points de côté (2).

Point de côté

 

Point de côté

Que faire lorsque le point de côté est présent et Comment les éviter ?

Geste immédiat :

Ralentir la course en se penchant en avant tout en comprimant au niveau de la zone douloureuse avec sa main.
Intensifier la respiration en forçant sur l’expiration. Si la douleur ne cesse pas, arrêter l’effort jusqu’à disparition complète. Avant la reprise de l’activité, reprendre une respiration ample et régulière.
• Le stretching peut vous aider : levez le bras droit au ciel et penchez votre buste vers la gauche, jambes légèrement écartées et maintenez la position durant 30 secondes. Ensuite, changez de côté.

Comment éviter le point de côté ?

• Manger 3h avant l’effort au minimum ;

• Éviter de boire des jus de fruits, des boissons hautes en osmolalité et riches en hydrates de carbone avant et pendant l’effort. En effet, des études ont découvert que le fait de consommer des boissons très sucrées avant de faire de l’exercice rend les points de côtés plus fréquents (3) ; 
• Faire un échauffement, et progressivement augmenté l’intensité de l’effort ; 
• Pendant l’épreuve préférer boire de petites quantités plus souvent. 
• Si le point de côté persiste, consultez votre médecin.

Pour conclure…

Le point de côté n’est pas d’une grande gravité, mais il est vite handicapant. Des règles simples diététiques et de mise en route du corps à l’effort permettent de les diminuer. L’ostéopathie peut également vous aider. En effet, par une équilibration du bassin, un relâchement des ligaments viscéraux et une meilleure mobilité de la colonne vertébrale peuvent mettre fin à vos douleurs.

Références

(1): Mildy D. Le point de côté. Sport Med’ 2003, 156 : 14-15. Article Voloda.
(2): D. Morton, R.Callister, Influence of Posture and body type on the experience of exerciserelated
transient abdominal pain. Journal of Science and Medicine in Sports, 2010, 13(5), 485-488.
(3) : D. Morton, R. Callister, EMG Activity is not elevated during exercise-related transient
abdmonial pain. Journal of Science and Medicine in Sport, 2008, 11, 569-574.

 

Les derniers articles par Aurélie COURNUT (tout voir)

Dans le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenir rédacteur pour Kilomètre Club
Tous les articles concernant
le sport au féminin
la course a pied feminine

L’actu Facebook

This message is only visible to admins.

Problem displaying Facebook posts.
Click to show error

Error: Server configuration issue