Comment choisir son vélo électrique ?

Sur le marché, il y a une panoplie de modèles de VAE, ce qui peut rendre le choix difficile. Pour trancher, vous ne devez pas uniquement vous limiter à l’autonomie de la batterie. Certes, c’est un critère important, mais avant vous devez vous décider sur le type de vélo électrique qu’il vous faut. Pour ceci, il faut se référer à l’utilisation que vous lui prévoyez ainsi qu’à la fréquence d’utilisation.

Le vélo hollandais électrique

Dans la collection des VAE, le modèle hollandais se distingue par son guidon élevé et son assise confortable. Il offre un enjambement facile et il permet un pédalage tout en ayant le dos droit. Ce type de vélo est beaucoup plus adapté pour un usage en ville et c’est le modèle conseillé pour les personnes recherchant le confort et les personnes âgées. Les femmes qui sont toujours en jupe ou en robe seront aussi satisfaites de cette bicyclette hollandaise, car le cadre est bas. Il est même possible d’optimiser ce confort en équipant ce vélo hollandais électrique d’accessoires comme un panier, un porte-bagages et/ou un carter de protection de chaîne. Ce guide du vélo électrique vous aidera à déterminer les accessoires dont vous avez besoin pour votre vélo électrique.

Ce type de VAE convient plus aux trajets courts faisant moins de 30 minutes. Vous pouvez l’utiliser pour faire vos courses, pour se balader ou pour se rendre au bureau. Même si on a l’assistance électrique, il n’est pas très adapté aux trajets plus longs. Avec elle, la performance ne sera pas au rendez-vous.

Le vélo tout chemin électrique

Si vous avez besoin d’un vélo électrique pour vos balades en ville, vos sorties sportives et vos loisirs, vous pouvez adopter le vélo tout chemin ou le VTC électrique. Sa selle est plus ergonomique et plus dure comparée à celle du vélo hollandais. Ses utilisateurs soulignent aussi la puissance de son système de freinage. Lorsque vous montez dessus, vous allez être légèrement penché, ce qui est une position plus aérodynamique.

Le VTC électrique est le modèle placé entre le vélo de ville électrique et le VTT électrique, d’où sa polyvalence. Il est non seulement pratique, mais il permet un pédalage optimal et un meilleur aérodynamisme. Ceux-ci lui permettent de vous accompagner sur de longs trajets comme sur de courts trajets, que ce soit en ville, sur la route ou sur un chemin carrossable.

Le VTT électrique ou le vélo de trekking électrique

Le VTT a aussi un modèle électrique, autrement dit c’est un VTT avec un système d’assistance. Ce vélo de trekking électrique a aussi des pneus larges et crantés qui lui permettent d’aller sur n’importe quel terrain. Vous l’avez aussi compris que le VTT, même s’il s’agit d’un modèle électrique, est moins pratique sur la route.

Le VTT électrique est conseillé aux sportifs qui veulent une assistance dans leur pratique. En effet, après des longues minutes à pédaler, la fatigue se fait ressentir et sur les pentes raides, on a besoin d’un coup de pouce et c’est ce que va apporter l’assistance du vélo. Les moins entraînés et ceux qui veulent faire du VTT, mais qui n’ont pas assez de force pourront également être satisfaits par ce VTT électrique. Si vous voulez un vélo de trekking performant, notamment dans la puissance du moteur et l’autonomie, il faudra préparer un budget plus conséquent.

Le vélo de course électrique

Si vous voulez parcourir de grandes distances, franchir des cols difficiles ou faire l’ascension d’une montagne avec un vélo, vous pouvez choisir ce modèle de course électrique. Même s’il y a l’assistance, vous devez pédaler un peu et ceci dit que vous devez avoir à votre actif un minimum d’entraînement avant d’envisager de grimper le mont Ventoux. En tout, avec un vélo de course électrique, vous avez plus de chances d’arriver au sommet.

Le vélo de course électrique a des pneus fins. Dans la collection des VAE, c’est le plus léger, car la plupart des modèles ont un cadre en carbone. Les modèles les plus légers pèsent entre 9 et 13 kilos avec la batterie, mais ce poids léger vous sera facturé. D’ailleurs, pour ces activités, il serait judicieux d’avoir un vélo de course léger pour ne pas trop déployer autant d’effort lorsque l’assistance n’est pas utilisée.

Le speed-bike

Appelé aussi le vélo de vitesse, le speed-bike est un VAE qui est non bridé. Pour ce qui est de la vitesse, il peut aller jusqu’à 45 km/h. Si vous vous offrez ce type de vélo, vous devez vous plier à la réglementation liée aux véhicules motorisés, car c’est un cyclomoteur. Ceci dit que vous devez l’immatriculer, vous ne pourrez pas rouler sur les pistes cyclables et ce, à petite vitesse.

Face au scooter, le speed-bike est plus économique et moins polluant. Vous allez pouvoir faire de grandes distances dans un court laps de temps. Si vous êtes séduit par ce type de VAE, vous devez préparer un plus grand budget pour l’acquisition, mais aussi pour son immatriculation et ses équipements.

Dans le même thème

  • Comment limiter les crampes ?10 janvier 2017 Comment limiter les crampes ? Suite à mes expériences, voilà ce que je retiens concernant les crampes. Il faut soigner 3 aspects : l’alimentation, l’hydratation et l’hygiène de vie. Certains […]
  • Aponevrose plantaire12 avril 2017 Avez-vous déjà entendu parlé de l’aponévrosite plantaire chez le sportif ? L’aponévrosite plantaire, également appelé fascite plantaire est une inflammation affectant la plante du pied du sportif. Elle peut survenir dans les sports nécessitant des impulsions ou […]
  • Récit du Trail du belier par un Essonnien26 août 2016 Récit du Trail du belier par un Essonnien Guillaume a participé le 20 août dernier au Trail du Bélier. Un trail de 27kms avec 1000 m de dénivelé positif au départ de la Clusaz. Il nous raconte le déroulement de ce trail pluvieux […]