Du cyclisme professionnel aux ultra-trails : Jérémie Galland court toujours.

Jérémie Galland, jeune retraité de 32 ans, a raccroché le vélo il y a deux ans. Une carrière cycliste marquée par des victoires et de nombreuses places d’honneur. Dix ans plus tôt, dans son club formateur de l’Entente Cycliste Montgeron Vigneux, Jérémie était l’un des meilleurs espoirs essonniens. « J’ai quitté mon club à l’âge de 20 ans, ma progression et mon niveau ne me permettaient plus de passer en catégorie supérieure. Il restera mon club de cœur…»

Après quelques stages dans les équipes françaises de la Cofidis et d’Agritubel, il signe en 2007 son premier contrat professionnel chez Auber 93. Jérémie Galland, sera recruté l’année suivante par Stéphane Heulot, directeur sportif de l’équipe Besson Chaussures.

jeremie-galland-1

C’est dans cette équipe, qu’il effectuera la majeure partie de sa carrière où il remportera ses principaux succès : le Grand Prix de Plumelec 2009 (Coupe de France), la première étape du Tour du Limousin ou encore le classement général des Boucles de la Mayenne en 2010.

 

« Le Tour de France, une course à part »

En 2011, il dispute son unique Tour de France qu’il terminera à la 138ème place du classement général. Dans une carrière, le Tour de France est réputé pour être la course la plus dure du monde :   « C’est une course à part, tant au niveau sportif que médiatique… le nombre de supporters présents sur les routes, c’est assez impressionnant… Bref, c’est plus qu’un événement sportif. En plus de ces émotions particulières, j’avais l’impression de faire le Tour avec mes meilleurs amis, l’ambiance dans l’équipe était magique.»

Jérémie Galland Tour de France

 

Sélectionné 2 fois en Equipe de France

Plus tard dans la saison, ainsi que la saison suivante, il figurera dans l’équipe de France pour les Championnats du monde. « J’ai été sélectionné deux fois. La première fois, à Copenhague, en 2011, en tant que remplaçant, puis la seconde fois, en 2012, en tant que titulaire à Valkenburg aux Pays-Bas. J’ai été malheureusement contraint de renoncer à y participer. Je me casse la clavicule, au Tour de Grande Bretagne, une semaine avant le départ des Championnats du monde. »

L’équipe Continentale cesse son activité en 2013.  Jérémie Galland, initialement sous contrat pour la saison 2014, décide d’interrompre sa carrière. « Le principal sponsor avait choisi de ne pas poursuivre sa collaboration avec l’équipe. Seulement, j’ai appris tardivement qu’aucune solution n’avait été trouvée pour sauver l’équipe. Retrouver une structure fut très compliqué car toutes les équipes avaient déjà constitués leurs effectifs. J’ai donc été contraint et forcé d’arrêter ma carrière. Le plus dur a été de ne pas choisir la fin, mais, malgré tout, je reste content de mon parcours »

 « Mon métier était ma passion. Ce que j’aime, c’est la compétition. »

Depuis sa retraite, Jérémie Galland a totalement tourné la page de sa carrière cycliste. « Je suis toujours en contact avec mes anciens coéquipiers, mais je ne fais plus de vélo. Mon métier était ma passion, mais ce que j’aime en réalité, c’est la compétition et le haut niveau. Pratiquer le vélo en amateur ou en loisir ne me plait pas. »

Désormais Ski de fond et Trails …

Jérémie souhaite à présent varier les plaisirs en pratiquant d’autres disciplines. Notamment, le ski de fond, le ski alpin et le trail. Durant sa préparation hivernale, Jérémie parcourait les pistes de ski de fond dans le domaine de Crévoux La Chalp (Hautes-Alpes).

A la retraite, il apprécie toujours autant skier et participe depuis deux ans aux épreuves de la Transjurassienne et de la foulée blanche.

jeremie-galland-2
jeremie-galland-4
 
Aujourd’hui, il pratique essentiellement le trail.

Durant ces deux dernières années, il a notamment participé au trail nocturne de la Chouette et le Hibou, à la Maxi Race et participera prochainement à l’Ultra trail du Vercors en Septembre.

« Je n’ai plus rien à prouver…»

Le cyclisme de haut niveau demande une préparation assidue, des entrainements intensifs ainsi que des contraintes liées à l’alimentation et aux déplacements… Sportif dans l’âme, Jérémie souhaite aujourd’hui se faire plaisir tout en gardant son esprit compétitif.  « Ce que je veux aujourd’hui, c’est pratiquer le sport pour le plaisir, mais toujours avec un goût de compétition sans me donner de grosses contraintes. Je n’ai plus rien à prouver…»

« Profiter aussi de ma famille sans contrainte »

 

Aujourd’hui, Jérémie n’a pas d’objectif particulier en matière de performance, sauf d’avoir un niveau suffisant pour se faire plaisir et suivre les copains. « Mon entrainement est irrégulier, car je profite de ma vie de famille sans contrainte. Depuis juillet, j’ai plus de temps donc je m’entraîne régulièrement pour retrouver une bonne condition physique et participer à de belles épreuves ».

En guise de reconversion professionnelle, Jérémie se plongera à la rentrée prochaine dans des études de kinésithérapie.

jeremie-galland-3

 

 

 

Emeline GALLAND

Dans le même thème

  • 10ème édition du Trail des Moulins vu par Guillaume5 juillet 2015 10ème édition du Trail des Moulins vu par Guillaume Ce samedi, à Mondeville, avait lieu le rendez-vous incontournable des passionnés du trail. Une course à travers des sentiers, des chemins et les bois du Gâtinais. Une aventure originale […]
  • NAO® : la championne de l’Ultra Trail15 août 2015 NAO® : la championne de l’Ultra Trail NAO® est la lampe frontale, adoptée par les meilleurs trailers. Son éclairage intelligent vous permet de rester concentré tout au long de votre course avec un minimum d’interventions […]
  • Lytess : Manchons de compression Flextone pour les sportifs !21 juin 2017 Lytess : Manchons de compression Flextone pour les sportifs ! C’est un fait, tous les sportifs passionnés rêvent d’améliorer leur condition physique. Devenir plus performant, plus endurant et récupérer plus facilement. Aujourd'hui c'est tout à […]