L’événement sportif étudiant de la rentrée – 30ème édition

Les amateurs ou les professionnels de la course à pied vont être satisfaits. La fameuse 30ème édition du Triathlon Audencia-La Baule aura lieu le 16 & 17 septembre 2017 dans le secteur de La Baule. Cet événement est celui que tous les sportifs et en particulier les étudiants ne doivent pas rater ! Ils pourront ensemble se surpasser, découvrir leurs limites et atteindre leurs objectifs. Un vrai challenge pour les amoureux du sport d’endurance.

La course regroupe des milliers de personnes et ce, depuis 1988. De plus, le domaine de la Baule dispose d’un cadre idyllique. De quoi satisfaire tout le monde !

30 ème édition du Triathlon Audencia-La Baule

A un peu moins de 100 jours de l’événement il est opportun de faire le point sur les avancées dans l’organisation de la 30ème édition du triathlon Audencia-La Baule. Deux mois après l’ouverture des inscriptions toutes les courses sont quasi-complètes. Le secret de la réussite repose sur la belle image et la notoriété de l’événement mais aussi sur sa singularité. Il est le plus grand triathlon de France, orchestré par 24 étudiants de Audencia Business School encadrés par Hervé Delaunay, professeur et directeur du triathlon. 350 étudiants bénévoles viennent en renfort sur le week-end. Une orchestration rondement menée depuis bientôt 30 ans. Nous avons rencontré Jérémy Paillusson, Président de cette 30ème édition, qui nous fait un point sur les missions des équipes.

L’ÉVÉNEMENT A ACCOMPAGNÉ L’ESSOR TRIATHLON

1988, date de création du Triathlon Audencia-La Baule. Il comprend deux courses et accueille 350 athlètes. La Baule, ville réputée tant pour la qualité unique de son site que pour l’intérêt tout particulier qu’elle réserve à la vie sportive, est choisie pour accueillir l’événement. 30 ans après même lieu mais 6000 triathlètes amateurs et professionnels attendus les 16 et 17 septembre.

A l’origine, il s’agissait de trouver un projet pédagogique qui soit aussi un levier de communication comme nous l’explique Hervé Delaunay : « Au début des années 1980, le Directeur Général de l’époque (Jean-Christophe Clerget) convoque mon prédécesseur, Luc Chatellier, et lui demande d’organiser un événement sportif afin de communiquer sur l’Ecole et de mobiliser les étudiants sur un projet commun. Il semblait important et intéressant de promouvoir l’image de l’Ecole à travers un évènement d’envergure qui soit à la fois nouveau, original et spectaculaire. En 1982, dans la baie des Anges à Nice, les images du 1er triathlon de Nice sont une révélation pour Luc  et c’est ainsi que tout a commencé. Nous connaissions le développement de cette discipline outre-Atlantique, son essor allait donc suivre. Après deux éditions sur Nantes (1985 et 1986), une autre baie, celle de La Baule, allait devenir le site de La Baule était devenir le site idéal  à une telle organisation et à son développement« .

Ce projet pérenne permet aux étudiants de mettre en pratique les différents enseignements qu’ils étudient dans leur cursus et de toucher concrètement du doigt la réalité de terrain.

 

POINT À DATE

l'événement étudiant de la rentrée se prépare à fêter sa 30ème éditionComment est structurée l’association « Audencia Compétitions » qui organise l’événement ?

Nous sommes un groupe de 24 élèves répartis en huit pôles : technique, restauration, communication, secrétariat, logistique, village partenaires, Développement Durable/Handisport et le Challenge Étudiant. Ces groupes de travail se constituent en novembre de l’année qui précède le triathlon. Même si chacun a des missions bien définies, nous organisons régulièrement des réunions de travail pour aborder des sujets transversaux. Hervé Delaunay, professeur d’EPS et Directeur de l’événement, a une vision globale et encadre les différents groupes.

Quelles sont tes missions en tant que Président ?

Je suis le relai entre Hervé Delaunay et les différentes équipes. Il s’agit d’assister à toutes les grandes réunions des pôles et d’organiser les assemblées générales. Depuis novembre dernier nous en avons eu 6. Mon rôle est aussi de veiller à ce que l’ambiance dans l’équipe soit bonne.

Où en êtes-vous dans l’avancée du projet ?

L’événement a lieu à la rentrée alors je dirai que nous avançons bien mais que la grosse charge de travail est devant nous. Certains pôles sont très sollicités dès le début d’année, comme la communication qui gère les relations partenaires, le site internet, les réseaux sociaux, la gestion des supports de communication etc. Il y a aussi le secrétariat, en charge des inscriptions, et qui est donc à pied d’œuvre dès le mois de février. Les aspects techniques, c’est à dire les questions relatives aux parcours et à la sécurité, sont essentiels et abordés avec les acteurs de la ville de La Baule. Ce projet nous permet d’échanger avec différents corps de métier et de comprendre les enjeux d’une organisation sportive. Nous savons que le plus difficile reste à faire. A partir du 21 août, nous serons tous rassemblés pour finaliser le travail et recruter les 350 étudiants bénévoles de 1ère année qui nous aideront sur le terrain les 16 et 17 septembre.

Dans le même thème