10ème édition du Trail des Moulins vu par Guillaume

Ce samedi, à Mondeville, avait lieu le rendez-vous incontournable des passionnés du trail. Une course à travers des sentiers, des chemins et les bois du Gâtinais. Une aventure originale car le choix de sa distance (25kms ou 50kms) s’effectue en cours d’épreuve. Guillaume, membre du YAC, présent au départ bouclera le 25kms en 2h27min. Il revient à présent sur les moments forts de sa course…

Trail des Moulins« Samedi 4 juillet 2015, il est 13h, le départ est donné avec Highway To Hell d’ACDC à fond dans les enceintes. Nous voilà partis pour les 25 kms du Trail des Moulins à Mondeville (91). Une centaine de courageux s’élanceront sur le 50 kms. En effet, malgré une petite pluie avant le départ la température est proche des 35°C.

Les premiers kilomètres à travers champs sont très roulants et je pars sur une bonne allure. Me retrouver avec les bons éléments du club (Yerres Athlétique Club) me donne de l’élan.

Trail des moulins
Bon… La chaleur et la différence de niveau aidants, je lâche José (très en jambe 8 jours après ses 80 kms du Mont-Blanc) et Arnaud au bout de 4 kms. 30 minutes plus tard, après le point d’eau improvisé par les organisateurs suite à la météo, Pascal me double en me rappelant à la réalité : « tu es parti trop vite, allez accroche-toi ». 2 bosses plus loin l’écart est fait : je le reverrai qu’à l’arrivée. Pascal, lui, ne me doublera pas mais il court avec le frein à main pour ne pas se griller. Il fait un 10 km le lendemain…

Ravitaillement à la mi-course

La mi-course dans la forêt de Mondeville est assez technique et la chaleur devient un peu plus supportable. 13e km, le ravito fait du bien. On boit, on grignote et on trempe nos casquettes dans de grands sceaux d’eau fraîche. Cooooool.

S’en suit une grande ligne droite en faux plat à travers les champs de blé, un virage à gauche pour retourner dans les bois et là : un mur. Ou plutôt un grand toboggan de sable très raide. Certains font demi-tour, d’autres restent bloqués en plein milieu, tandis que j’arrive à me hisser en m’accrochant à des racines.

En haut sur un tronc d’arbre couché, les organisateurs ont inscrit « SUPER ! ». Ça me fait sourire. Il reste encore 8 kms et je me retrouve tout seul dans la forêt. En effet, des écarts se créent entre les coureurs. Bref, le temps devient long et la chaleur n’aide pas. Dans une côte, un coureur de Seine et Marne vient à mon niveau. On papote et nos allures similaires nous feront faire les derniers kilomètres ensemble.
Trail des moulins

Les 4 derniers kilomètres …

Le parcours nous fait repasser par le point d’eau où nous refaisons le plein malgré les 4000 m restants. Encore de longs faux plats linéaires à travers champs, en plein cagnard : que la fin est dure ! Je m’accroche pour ne pas marcher avec le soutien de Jean-Louis. C’est terminé !

Je boucle ce joli parcours en 2h27 (62e/152), sous les encouragements des copains du YAC, complètement cuit et sans avoir vu un seul moulin.

A présent, place au convivial et traditionnel barbecue proposé par les organisateurs 🙂

Guillaume GOUJON »
Vous souhaitez partager vos compte-rendus de courses comme Guillaume, n’hésitez pas, contactez-nous.

Emeline GALLAND

Dans le même thème